La petite cuisine de Nat : recettes anti-gaspi

Rencontre avec Natacha MOUTON de La petite cuisine de Nat où vous retrouverez de délicieuses recettes anti-gaspi ! Natacha est une adepte de l'anti-gaspi et, à l'occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets qui arrive à grands pas, elle va nous parler un peu plus en détails de son activité. La cuisine anti-gaspi est à la fois économique et délicieuse, c'est pourquoi, on devrait tous commencer à s'y intéresser. 


M ton Marché - Anti-gaspi - La petite cuisine de Nat 

Natacha propose également des ateliers culinaires à domicile, des animation d'ateliers anti-gaspi, la préparation de buffets, etc.

 

Comment est né votre blog sur la cuisine anti-gaspi et pourquoi ?

J’avais pris pour habitude de partager à mes amis mes photos et recettes sur ma page Facebook. Ils m’ont suggéré de les partager à un plus grand nombre puisqu’elles étaient originales. La page La petite cuisine anti-gaspi est ainsi née. Le blog a suivi rapidement, il me permettait de retrouver facilement mes recettes et de les diversifier.

 

- Avez-vous toujours été sensible au gaspillage alimentaire ?

Toujours ! Ma mère ne jetait rien, j’ai appris à cuisiner avec ce qu’il y avait à la maison, à improviser avec les restes.

 

- Quelle quantité de déchets alimentaires jetez-vous par mois ?

Je ne saurais pas le quantifier mais, même si je suis sensible à la question des déchets, je suis aussi madame tout le monde et il m’arrive de jeter. Il arrive que j’oublie un aliment trop longtemps dans le frigo et dans ces cas-là, la poubelle est tout indiquée. Je jette également les déchets végétaux (fanes et épluchures) lorsqu’ils ne sont pas issus d’agriculture raisonnée ou qu’ils sont abîmés et l’acquisition d’un composteur a permis de réduire drastiquement le volume de mes poubelles.

 

- Peut-on réutiliser tous les déchets alimentaires ?

Non. Certains déchets comme les feuilles de tomates ou les feuilles de rhubarbe ne sont pas utilisables. Si la majorité des déchets végétaux sont utilisables le goût et le plaisir doivent rester les maîtres-mots. La cuisine doit être un plaisir. Je n’utilise jamais les queues d’artichaut ou les cosses de fèves parce que je n’aime pas ça. J’utilise également rarement les radicelles de poireaux parce que c’est très difficile à nettoyer correctement.

 

- Quelle est votre recette anti-gaspi préférée ou celle que vous faites le plus souvent dans votre vie quotidienne ?

Je n’ai pas vraiment de recette anti-gaspi préférée. Tout dépend de la saison. En hiver, je fais beaucoup de recettes utilisant les restes de fromages. au printemps les fanes font partie de ma cuisine quotidienne sous forme de pesto notamment.

 

- Sensibiliser les consommateurs des marchés à l’anti-gaspi, ça vous semble pertinent ?

C’est indispensable ! Lorsqu’on a la chance de pouvoir venir choisir ses produits et ses petits producteurs, il faut apprendre à utiliser au maximum ce que l’on achète. Il est totalement absurde de passer du temps à choisir un beau légume, sain et goûteux, si on doit en jeter la moitié en arrivant à la maison. Pourquoi acheter des carottes fanes si on doit jeter les fanes? Exploiter le maximum d’un légume c’est respecter la nourriture et respecter le travail d’un petit producteur également.

 

- Faites-vous vos courses sur le marché ?

Oui. Le marché est un plaisir pour moi, ce n’est pas juste « faire les courses ». J’aime choisir mes produits, et mes producteurs. Depuis quelque temps j’ai moins de disponibilité pour aller au marché, dans ces cas-là, je me fais livrer des paniers de petit producteur. Cependant rien ne vaut le plaisir d’aller faire son marché et je trouve tout de même le temps d’y aller plusieurs fois par mois.

 

- Qu’est-ce qui vous plaît dans les marchés ? (Les produits, l’ambiance, les gens, etc.)

J’adore pouvoir choisir mes produits au gré de mes envies. Je ne sais jamais ce que je vais acheter avant d’être devant. Je peux acheter un légume juste parce que je le trouve joli même si je n’ai pas la moindre idée de ce que je vais en faire. J’aime échanger avec les producteurs et les commerçants. J’aime pouvoir faire confiance en leurs conseils. Je laisse toujours mon fromager choisir lui-même ce que je dois acheter. Il connaît les bonnes saisons pour les différents fromages, sait quand le roquefort est bon ou quand le beaufort est le plus parfumé. Le boucher connaît mes goûts et sait me parler des petits éleveurs qu’il a sectionné. Les maraîchers me connaissent également et savent que je choisis moi-même mes fruits et légumes. Ils savent que je goûte souvent avant d’acheter aussi !

Goûter, sentir, échanger… Ce n’est possible que sur les marchés.

 

- Avez-vous un/des produits phares que vous aimez utiliser régulièrement ? (aliments ou condiments) 

J’utilise énormément d’épices. Elles sont un excellent moyen de transformer des restes ou de donner du goût à un aliment un peu fade. Une poêlée de jeunes carottes, c’est très bon, mais grâce aux épices on peut transformer une banale poêlée en tajine, en wok, en gâteau, en salade, etc. J’utilise également beaucoup les fanes de radis parce que je suis une fan inconditionnelle de ce petit légume croquant. J’en achète tout le temps et je les grignote comme d’autres grignotent des bonbons. Lorsque le produit est joli et que les fanes sont fraiches je ne peux pas les jeter. Elles deviennent alors pesto, soupe ou garniture d’une tarte salée par exemple.

 

- Etes-vous partisante de la réduction des déchets de façon générale ? (Réduire la quantité d’emballages, recycler, etc.)

Il est évident que l’on doit impérativement réduire nos qualités de déchets. La question des emballages me préoccupe de plus en plus, ils prennent une place folle dans nos poubelles. Pour cela le développement de la vente en vrac est une excellente chose.

 

Réduire nos déchets passe avant tout par réduire notre consommation et la cuisine anti-gaspi est le premier moyen de limiter nos achats tout en consommant responsable.

 

À l'occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD), nous proposons aux clients du marché de Rillieux-la-Pape une petite animation qui a pour but de les sensibiliser sur la question. Avec cela, ils pourront repartir avec une fiche recette anti-gaspi proposée par Natacha.

Retrouvez le groupe Facebook anti-gaspi et partagez vos astuces et vos questions !

 

 

Fiche recette anti-gaspi

Retour à la liste

 


bulle BD

bulle BD

bulle BD